Patricia et Ghislain

Retour à la liste

Patricia et Ghislain

Grands projets où alternent des sentiments, de désespoir, de peur et d’espoir. C’est un long parcours pour parvenir à l’enfant tant désiré. Avant que les futurs parents n’arrivent à une fin heureuse, une épreuve de patience et de détermination les attend. C’est le cas dePatricia et Ghislain, qui ont visité la clinique Unica pour la première fois en 2016. Aujourd´hui, grâce au traitement de pointe de FIV et au programme de don d’ovocytes chez Unica, ils sont les parents de trois beaux enfants. Comment se souviennent-ils de leur lutte contre l´infertilité et quelle est leur expérience du traitement de FIV à l´étranger?


Pendant combien de temps avez vous essayé d'avoir un bébé avant de tomber enceinte la première fois ? Et la deuxième fois?

La première fois cela a mis 2 ans j ‘étais à l’école d ‘auxiliaire de puériculture, en 2013 -2014 j’ai eu mon diplôme, nous en avons discuté avec mon mari et mon gynécologue qui m’a fait un courrier pour un médecin d ‘un centre pma . Lors de la visite, celle -ci m ‘a dit de faire mon deuil que j´aurai jamais d ‘enfants, vu mon âge et qu’ il est trop tard, aucun centre ne pourrait me prendre en charge pour un suivi pma. J’ avais 43 ans ,ce fut un choc énorme pour nous ! 2 ans après, en 2016 nous avons eu notre premier bébé avec la clinique Unica, la 2ème fois, 4 ans après des jumeaux une fille et un garcon, toujours avec la clinique unica.


Avez-vous essayé un traitement dans d'autres cliniques? / Pourquoi avez-vous choisi Unica?

En 2015 nous sommes allés en Ukraine, déjà voir comment cela se déroulait dans la clinique qui nous proposait 1 fiv avec don dovocytes , juste un week-end ,une fois arrivés, ils m ‘ont fait quelques examens pour commencer de suite un traitement. Une fois retournés en France mon mari et moi nous avions senti un truc très bizarre. Cela allait trop vite, beaucoup de pression pour y retourner donc nous avons vite laissé tombé et ce traitement à complètement arrêté mon cycle. Nous avons décidé de tout arrêter car lors de plusieurs entretiens téléphonique il y avait pleins de choses qui n ‘étaient pas cohérentes. Mon mari et moi avons alors décidé de chercher une autre clinique. Nous sommes restés des nuits à chercher des cliniques ,lire des forums de différentes cliniques et là mon mari est tombé sur 2 cliniques en République Tchéque. j ‘ai appelé une et la deuxième c‘était la clinique Unica à Brno car en 2016, elle n ‘existait pas encore à Prague. La coordinatrice super gentille très à l ‘écoute nous a rassuré tout de suite nous étions en confiance! Elle nous a dit les examens à faire et a organisé la consultation


Comment vous êtes-vous senti lors de votre première visite dans notre clinique? A Brno et à Prague?

Après tous les examens nous décidons de nous rendre à Prague et là, cela nous a confirmé sur place leur professionnalisme, une prise en charge excellente, le personnel médical très à l ‘écoute, à chaque question nous avions notre réponse. Mon mari m’a sorti “chéri c’est ici que nous aurons notre bébé!”


Comment avez-vous vécu le fait de suivre un traitement dans un autre pays?

Le traitement est super simple même si cela est dans un autre pays. La clinique vous envoie par mail les médicaments à prendre il suffit d ‘aller chez votre gynécologue il vous prescrit tout sur une ordonnance que vous pouvez prendre en pharmacie, pour nous pas de différence du point de vue des médicaments ce sont les mêmes molécules en france alors de ce côté pas de soucis.


Comment s'est déroulée la sélection de la donneuse, qu'est-ce qui a été décisif pour vous?

Pour la donneuse c’était très simple car le choix proposé par la clinique était toujours des jeunes donneuses.


Qu’avez vous éprouvé comme émotions vous souvenez-vous lorsque vous avez entendu pour la première fois battre le coeur de vos enfants?

Wahouuu, là, grande émotion! pleurs de joie! un rêve qui se réalise!


Quels conseils donneriez-vous aux couples qui hésitent à suivre un traitement par insémination / fécondation artificielle ou avec un don d’ovocytes?

Il faut mettre toute ses chances de côté. Avoir confiance en l’équipe médicale et notre vécu parle de lui-même!

Articles Liés

Contactez nous