Les préoccupations courantes concernant le don d'ovocytes

Retour à la liste

Les préoccupations courantes concernant le don d'ovocytes

Avant de devenir donneuse d'ovocytes, une femme cherche à connaître l'ensemble du processus. Cependant, beaucoup de ces femmes tombent souvent sur des articles et des discussions en ligne non professionnels qui peuvent les stresser. Il s'agit souvent d'idées reçues qui doivent être expliqués et corrigés. C'est pourquoi, dans cet article, nous expliquons pourquoi ces inquiétudes sont totalement inutiles.

Manque d'ovocytes pour sa propre grossesse future
Chaque femme en bonne santé naît avec un stock de plusieurs centaines de milliers d'ovocytes. Au cours de sa vie, son corps n'en libère que quelques centaines. Seuls quelques-uns sont prélevés lors d'un don d'ovocytes, de sorte que vous en aurez toujours suffisamment pour votre grossesse.
Grossesse pendant le processus de don d'ovocytes
Grâce à la stimulation ovarienne, la fertilité féminine augmente. Il n'est toutefois pas nécessaire d'arrêter la contraception. Nous vous informerons toujours de la pertinence d'une protection contre une grossesse non désirée.

Risques pendant le prélèvement des ovocytes
La clinique Unica garantit le respect des procédures médicales les plus strictes afin de minimiser les complications pendant le prélèvement des ovocytes. Celles-ci peuvent uniquement concerner une irritation de la peau au niveau du site d'injection de la stimulation, une rougeur ou une sensibilité au toucher. Les expériences personnelles de nos donneuses vous convaincront certainement que vous n'avez rien à craindre pendant le prélèvement des ovocytes.

Crainte du syndrome d'hyperstimulation ovarienne
Une complication de la stimulation ovarienne peut être la soi-disant "réaction inappropriée et excessive des ovaires", appelée syndrome d'hyperstimulation. Les ovaires peuvent réagir aux médicaments utilisés même après la stimulation et le prélèvement des ovocytes. Ils peuvent continuer à s'hypertrophier, et la femme peut ressentir une pression dans le bas-ventre et avoir une sensation de "ventre plein". Dans ce cas, la donneuse se rend à la clinique pour des contrôles et reçoit des perfusions qui corrigent cet état. Dans la plupart des cas, la réaction excessive des ovaires à la stimulation s'atténue d'elle-même. 1 à 2 % des patientes sont touchées par le syndrome d'hyperstimulation, mais cette condition ne menace en rien leur fertilité future. Nous sommes fiers qu'au cours du long fonctionnement de la clinique Unica, nous ayons tellement amélioré nos procédures que depuis 2010, nous n'avons enregistré que deux cas légers de syndrome d'hyperstimulation et, depuis 2012, aucun. Grâce à nos soins de premier ordre, nous protégeons les donneurs de tout inconfort indésirable, et leurs cycles ne sont pas interrompus. Nous offrons à nos donneuses et à nos patientes un traitement sans stress, ce qui est l'une des raisons du taux de réussite élevé de notre clinique.

Douleur pendant le prélèvement des ovocytes
La grande majorité des donneuses ont qualifié le prélèvement d'ovules d'indolore et n'ont pas eu besoin de prendre d'analgésiques. Le processus lui-même ne dure que 10 minutes et est réalisé sous anesthésie générale.

La peur du cancer
La stimulation ovarienne est utilisée dans le traitement de l'infertilité depuis plus de 30 ans. Des équipes internationales de spécialistes ont tenté de vérifier si cette stimulation n'augmentait pas l'incidence du cancer de l'ovaire et ne cessent de publier les résultats de leurs études. La plus importante d'entre elles a duré 20 ans et a été réalisée en Israël. Les résultats obtenus jusqu'à présent ont montré que la stimulation hormonale des ovaires de la patiente ne menace pas l'augmentation de l'incidence du cancer. Par conséquent, cette procédure médicale est sûre et n'affecte pas les autres états de santé de la femme ni sa fertilité.

Respect de la vie privée
Conformément à la législation de la République tchèque et de l'UE, le don est totalement anonyme, gratuit et volontaire. Aucune information privée ne sera communiquée au personnel médical, à vous-même ou au receveur. Cette procédure exclut toute possibilité d'identification de part et d'autre.

Articles Liés

Contactez nous