Le stress et la fertilité - les études

Retour à la liste

Le stress et la fertilité - les études

Faire face a l’infertilité peut être stressant à la fois mentalement et émotionnellement. L’infertilité est ainsi souvent cause de stress. 

Mais est-ce également le cas dans l’autre sens ? À ce jour, il n’existe pas d’études prouvant un lien de causalité entre le stress et la fertilité. Toutefois, une étude américaine sur 400 femmes a montré que le stress pouvait avoir un effet négatif sur la fertilité pendant la période de fertilité. Les scientifiques sont parvenus à ce résultat en ajustant l’âge, l’indice de masse corporel, la consommation d’alcool et la fréquence des rapports sexuels. 


Que signifient ces résultats? 

D’une part, l’incidence du stress semble être limitée dans le temps. L’étude montre que les chances de concevoir un enfant sont plus élevées pendant les mois perçus comme moins stressants, mais sans effets apparents à long terme. D’autre part, les chiffres révèlent qu’une gestion appropriée du stress avec l’aide de professionnels ou de techniques ciblées pourrait augmenter les chances de concevoir. 


Une deuxième etude américaine plus récente a analysé la relation entre les chances de concevoir et le stress féminin. Le stress a été calculé sur une échelle de 0 à 40, où 0 indique une absence de stress ressenti. Plus de 4 700 femmes ont participé à l'étude, et un score de stress a été attribué à chacune d'entre elles. Les chercheurs ont calculé que les femmes dont le score était supérieur à 25 avaient 13 % de chances en moins de concevoir un enfant que celles dont le score était inférieur à 10. 


L'équipe d'Unica est pleinement consciente du rôle que le stress peut jouer dans votre parcours vers la grossesse. C'est pourquoi nous avons choisi d'adopter une approche holistique du traitement, en combinant les soins médicaux avec des techniques supplémentaires pour soutenir votre santé mentale.

Articles Liés

Contactez nous