Le changement de notre mode de vie pendant la pandémie aide à nos chances de concevoir !

Retour à la liste

Le changement de notre mode de vie pendant la pandémie aide à nos chances de concevoir !

Il se montre que COVID-19 a au moins un effet positif, nos chances de concevoir grâce à la FIV sont maintenant plus élevées !

Des experts de l'International Fertility Alliance (IFA) ont annoncé le 22 octobre que le taux de réussite de la fécondation in vitro (FIV) parmi certains groupes de patients semble augmenter de plus de 10% depuis le début de la pandémie.

Ces résultats ont été observés dans les deux cliniques UNICA basées en République Tchèque traitant des patients des quatre coins de l'Europe.

C´est pourquoi IFA a décidé de réaliser une étude scientifique qui inclura et évaluera les données de plusieurs cliniques de FIV à travers l'Europe. Cette étude devrait confirmer ces premiers résultats et analyser les causes potentielles.

Les médecins-chefs des cliniques de FIV de l'UNICA, le Docteur Frgala et le Docteur Cepelak, discutent actuellement de ces premiers résultats et estiment que si ces résultats devaient être statistiquement confirmés, cela pourrait s'expliquer par le changement de mode de vie au sein de la population au cours des derniers mois. De nombreuses personnes travaillent à domicile, limitent leur vie sociale au minimum et se concentrent donc davantage sur leur santé personnelle, renforcent leur immunité, et lorsqu'elles entreprennent un traitement de FIV, elles se concentrent correctement sur chaque phase du traitement.

„Nous sommes heureux de voir une tendance positive dans les taux de réussite des traitements de FIV. La pandémie semblait n'avoir eu que des impacts négatifs jusqu'à présent, c'est donc finalement une lueur d'espoir! La psychologie et le bien-être général sont essentiels pour résoudre les problèmes de fertilité. Si la population utilise des mois de quarantaine, de téletravail, de déplacements et de vie sociale limités, pour se concentrer sur sa santé, son bien-être et son immunité personnel et si nous pouvons prouver son impact positif à long terme sur la fertilité, ce serait une nouvelle donnant espoir et motivation à de nombreux patients dans le processus“ dit Michaela Silhava, directrice de la clinique UNICA de Prague.

Le COVID-19 avait perturbé les traitements de FIV de nombreuses patientes en mars / avril, car les cliniques devaient ralentir leurs opérations. Mais, depuis lors, aucune étude n'a démontré d'effet indésirable du COVID-19 sur la grossesse ou les mesures de fertilité. Les traitements ont recommencé avec un grand succès. Cette nouvelle étude pourrait en fait prouver que les mesures préventives de Covid et les changements de mode de vie ont effectivement eu un effet positif. D'autres effets positifs démontrés sur la santé grâce aux mesures préventives de Covid étaient, par exemple, liés à l'épidémie de grippe en Amérique du Sud cet été. Celui a eu l'une des incidences les plus faibles depuis de nombreuses années, car l'utilisation de masques faciaux et de règles de distanciation sociale ont également contribué à ralentir la diffusion du virus de la grippe.

Articles Liés

Contactez nous