Comment accompagner votre partenaire en cas de fausse-couche?

Retour à la liste

Comment accompagner votre partenaire en cas de fausse-couche?

Le traitement par FIV est d'une grande aide pour les couples qui souhaitent devenir parents. Cependant, certaines femmes font encore des fausses couches. Bien que le taux de réussite de la FIV est élevé, l'avortement spontané est assez fréquent. La fausse couche étant une expérience très difficile pour les couples, en particulier pour les femmes, cet article s'adresse principalement aux conjoints et partenaires qui ne savent souvent pas comment gérer cet événement difficile. 

Ne pas prendre la situation à la légère est important. Chacun traite ses sentiments différemment, il est donc important d'être aussi compréhensif que possible. La guérison prend du temps, alors laissez votre partenaire traiter l'événement à son propre rythme. 

L'étape suivante consiste à parler ouvertement et directement de l'avortement. En plus de l'anxiété, du mal-être et parfois de la honte, certaines femmes éprouvent du regret de ne pas avoir connu une fin heureuse dans leur maternité et ressentent une perte de statut social, une perte de raison de vivre et un sentiment de perte de soi ou de contrôle sur leur vie. Ne laissez pas votre partenaire affronter seul cet événement difficile. 

Parlez-lui ouvertement. Si vous voyez qu'elle a besoin de plus, suggérez-lui la possibilité d'une aide psychologique professionnelle. 

Une étude française sur l'avortement pointe notamment du doigt le manque de communication entre la femme qui a avorté et son entourage. Elle montre également que pendant les trois mois qui suivent un avortement, une femme présente souvent des signes de dépression. 

Les femmes se sentent souvent coupables et accusent leur corps après un avortement. Vous devez donc expliquer à votre partenaire que l'avortement arrive à de nombreuses femmes et qu'il existe une solution. Essayez donc de l'aider à se sentir à nouveau à l'aise dans son propre corps. 

Médicalement, rien n'empêche un couple de réessayer après un avortement. Mais parfois, il faut attendre car les bonnes choses prennent du temps. Il est donc important qu'au sein du couple, et en particulier la femme, se sentent bien dans leur corps et souhaitent continuer à essayer. Dans certains cas, des facteurs psychologiques sont également impliqués dans les fausses couches. Les médecins recommandent généralement d'attendre 2 à 3 mois, puis d'essayer à nouveau d'avoir un bébé. 

Les équipes des cliniques Unica s'efforcent toujours de trouver le traitement le plus approprié pour chaque couple. Mais nous vous aidons et vous conseillons également lorsque vous traversez des difficultés telles qu'une fausse couche.

Articles Liés

Contactez nous